Moussaoui : “les musulmans, les premières victimes de cette violence commise en leur nom” (Europe 1)

Moussaoui :
"Nous avons décidé d’envoyer une délégation pour participer à la messe de Noël de nos frères coptes vendredi, en France", a indiqué mercredi matin Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman alors que des menaces contre des églises coptes en France ont été lancées après l’attentat antichrétien d’Alexandrie qui a fait 23 morts.

"Ces minorités chrétiennes doivent être en mesure de pratiquer leur religion en toute sécurité", a affirmé M. Moussaoui. Pour lui, "ce sont les musulmans les premières victimes de cette violence qui est commise en leur nom".

M. Moussaoui a, également, fait savoir que le CFCM compte participer à la célébration de Noël vendredi des chrétiens coptes orthodoxes de France, en signe de solidarité.

"Nous avons décidé d’envoyer une délégation pour participer à la messe de Noël de nos frères coptes en France vendredi", a-t-il indiqué, exprimant son "indignation profonde face au crime abject dont ils ont été victimes".

Le curé de la paroisse copte. Sainte-Marie-Saint-Marc de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), Girguis Lucas, a porté plainte à la suite de menaces apparues ces derniers jours sur internet.

Des barrières ont été érigées autour de son église, tandis que l’ensemble des 19 édifices coptes en France font l’objet d’une surveillance accrue, selon la direction générale de la police nationale (DGPN).

D’après le ministère de l’Intérieur, chargé des Cultes, quelque 45.000 Coptes orthodoxes vivent en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite