Mosquée de Poitiers : les quatre “identitaires” mis en examen

Quatre militants d’extrême droite arrêtés samedi après l’occupation du chantier de la Grande mosquée en construction à Poitiers (Vienne) ont été mis en examen lundi et placés sous contrô le judiciaire, a-t-on appris auprès du parquet de Poitiers.

Les quatre jeunes hommes, dont trois sont membres de "l’organe décisionnel" du mouvement d’extrême droite Génération identitaire, ont notamment été mis examen pour "organisation d’une manifestation publique n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable", provocation à la haine raciale ou religieuse et "vol et dégradations" de tapis de prière, a précisé dans un communiqué le procureur de la République de Poitiers, Nicolas Jacquet. Ces délits sont passibles respectivement de 6 mois, 1 an et 5 ans d’emprisonnement, souligne le parquet qui a ouvert lundi une information judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite