Merah : l’église “a pris position comme elle le devait” (E1)

Interrogé par Europe 1 Monseigneur André Vingt-Trois archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France (CEF) est revenu sur les tueries de Toulouse et Montauban. A la suite de ces sept assassinats, les dirigeants des communautés juives et musulmanes s’étaient réunis lors d’une réunion à l’Élysée en l’absence de l’archevêque de Paris. "J’étais à New York, pour représenter l’église, il y avait l’évêque de Toulouse", justifie Monseigneur André Vingt-Trois.

"Nous avons pris position comme nous devions le faire. Mais on n’est pas toujours obligé d’être physiquement présent pour manifester qu’on s’intéresse à une question aussi douloureuse soit elle", estime-il. Selon le président de la Conférence des évêques de France le nécessaire a été fait pour sensibiliser la communauté catholique à ces événements. "Nous avons organisé des rencontres des prières et montré toutes nos sympathies aux victimes", poursuit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite