Martine Aubry: “Je suis la candidate qu’il faut pour la France”

Martine Aubry:
Lors d’un déplacement à Nice (Alpes-Maritimes), Martine Aubry a répondu lundi aux accusations sur son rôle de "candidate de remplacement", suite aux propos de Dominique Strauss-Kahn dimanche soir sur TF1. L’ancien patron du FMI a indiqué qu’il existait bel et bien un "pacte" entre lui et la maire de Lille. "Nous devions choisir qui était le mieux placé pour gagner. J’ai toujours dit la même chose et Dominique aussi", a lancé Martine Aubry aux journalistes présents. "La décision n’avait pas été prise et le moment venu j’ai pris ma propre décision et je l’ai annoncée", a-t-elle ajouté.

Martine Aubry veut voir plus loin que ces critiques sur sa relation politique avec DSK. "Aujourd’hui, la seule chose qui compte, c’est que je suis la candidate qu’il faut pour la France, je le crois, et qu’il faut pour battre Nicolas Sarkozy", a-t-elle assuré.

Pour cela, il faudra d’abord remporter la primaire socialiste qui a lieu en octobre prochain et obtenir davantage de voix que François Hollande, en tête dans les sondages.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite