Maroc : le CES adopte le rapport sur “l’emploi des jeunes” et son plan d’action au titre de 2012

Maroc : le CES adopte le rapport sur
S’exprimant à l’ouverture de cette session, tenue à Rabat, le président du CES, Chakib Benmoussa a donné un aperçu les principales étapes relatives à l’élaboration du rapport sur "l’emploi des jeunes" depuis sa présentation lors de la 9-ème session, mettant l’accent sur l’importance du débat et des propositions des membres du Conseil dans l’enrichissement de ce document.

Le rapport sur "l’emploi des jeunes", dont les grandes lignes ont été présentées par Mohamed Titna Alaoui, président de la commission des affaires sociales de la formation, de l’emploi et des politiques sectorielles au CES, reconnaît que la question de l’emploi des jeunes est complexe et nécessite des réformes structurelles sur le long terme en relation avec la dynamique du secteur privé et le modèle de croissance économique, l’adéquation du système d’enseignement et de formation avec le monde du travail ainsi que la régionalisation des politiques de l’emploi.

Dix mesures sont ainsi proposées pour apporter des réponses qui peuvent aider à redonner confiance à de nombreux jeunes. Elles concernent la régulation du marché du travail, l’action sur l’offre et la demande d’emploi et l’ajustement de la réglementation.

Le Conseil recommande, à cet égard, la révision de la gouvernance du dispositif de promotion de l’emploi dans le sens de la cohérence d’ensemble, de la territorialisation des politiques, de l’implication des acteurs et de la responsabilisation des structures d’exécution. Il considère aussi que l’auto-emploi et la création de la très petite entreprise recèlent un gisement important d’emploi qu’il convient d’encourager à travers une politique spécifique. Le Conseil souligne également la nécessité d’améliorer le dispositif réglementaire pour inciter à la création d’emploi décent dans certains secteurs.

Concernant le plan d’action 2012 du CES, M. Benmoussa a indiqué qu’il s’agit d’un plan "ambitieux et cohérent" qui couvre tous les aspects relavant des attributions du Conseil, appelant à la mobilisation de tous les membres du CES pour assurer sa mise en oeuvre. Ce plan d’action prévoit la poursuite de la réalisation des chantiers lancés par le CES EN 2011 et qui porte notamment sur la cohérence entre les politiques sectorielles et la gouvernance des services publics, l’économie verte et l’intégration des jeunes à travers la culture. Il prévoit aussi l’examen d’autres questions relatives en particulier au système fiscal, au développement économique et la cohésion sociale, aux marchés publics, la formation, la protection des personnes âgées et la réforme des caisses de retraite.

Le Conseil compte également organiser en 2012 plusieurs séminaires, ateliers et rencontres nationales et internationales sur des thèmes ayant trait à "la charte sociale", à "la sécurité alimentaire", à "l’adéquation formation-emploi" et à "l’avenir de la ville dans le cadre de la régionalisation". Par ailleurs, la commission chargée de l’analyse de la conjoncture a présenté un rapport sur la conjoncture économique, sociale et environnementale. Ce rapport met en évidence l’existence de fragilités structurelles de l’économie nationale notamment la faible compétitivité, le déséquilibre du commerce extérieur, l’insuffisante création d’emplois et le déficit budgétaire.

Dans ce contexte, le rapport met l’accent sur les principaux points de vigilance qui ont trait aux risques sur les perspectives de croissance, aux déséquilibres de la balance de paiements, à la paix sociale et la prévention des conflits, aux déficits sociaux, notamment sur le plan de l’accès et de la qualité des systèmes d’éducation-formation et de santé et sur le plan de la réduction des inégalités sociales et territoriales ainsi que les risques liés à la protection de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite