Maroc : le 1er Forum de la femme sahraouie ouvre à Dakhla

La première édition du Forum de la femme sahraouie s’est ouverte jeudi à Dakhla, une manifestation organisée par des actrices associatives issues des régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Laâyoune-Sakia El Hamra sous le thème “La femme sahraouie: racines et identité”.

Initié avec l’appui de l’ONG américaine l’Institut républicain international (IRI), l’évènement de deux jours vise à promouvoir davantage la situation et la place des femmes sahraouies, à favoriser leur contribution à l’élaboration des politiques publiques et à soutenir les efforts visant la défense des questions de la femme et le renforcement de sa protection sociale.

Le Forum ambitionne aussi de mettre en avant le rôle primordial de la femme sahraouie dans les domaines politique, social et économique, ainsi que sa contribution historique à la préservation du patrimoine culturel et civilisationnel du Royaume.

A cette occasion, la coordinatrice du Forum, Masgoula Baamar, a indiqué que la femme sahraouie est devenue une partie prenante incontournable dans la mise en place des politiques publiques sociales et économiques, en tirant profit des dispositions constitutionnelles consacrant les principes de l’équité et de la parité entre les hommes et les femmes.

Il s’agit également de prendre en compte l’approche genre dans les efforts de développement dans toutes les régions en général, et dans les provinces du Sud du Royaume en particulier, a-t-elle ajouté.

De son côté, le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab, Kattat Yanja, a mis en exergue la contribution indéniable de la femme sahraouie au sein de la famille et de la société, à la promotion de la culture hassanie, en tant que partie intégrante de l’identité culturelle marocaine unie, outre son rôle pionnier dans la défense de la question de l’intégrité territoriale du Maroc.

Les femmes issues des provinces du Sud s’engagent activement en faveur de la dynamique socio-économique que connaît le Royaume dans les divers secteurs à la faveur de sa participation dans les instances élues, les partis politiques et les associations.

Pour sa part, le directeur de l’Institut républicain international-Maroc, Imara Crooms, a fait part de sa satisfaction quant à la contribution de l’appui des efforts des femmes dans la région, aux côtés des partenaires de l’IRI dans la tenue de cette manifestation, dont le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH), outre les autorités locales.

Le programme d’action de l’IRI vise à renforcer la gouvernance participative et les capacités des citoyens, notamment les femmes, en matière de leadership, d’organisation et de défense de leurs questions, a-t-il fait remarquer.

Au cours du Forum, il a été procédé à la présentation de quatre exposés portant sur le rôle de la femme sahraouie dans le développement économique et la protection sociale, sa participation dans la vie politique et la préservation du patrimoine culturel de la région, outre quatre ateliers encadrés par des experts et chercheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite