Maroc : appels dans l’opposition pour l’instauration d’un “Jour du disparu”

Maroc : appels dans l
Des responsables de l’opposition au Maroc souhaitent l’instauration d’un "Jour du disparu" le 29 octobre, date de la disparition en 1965 de l’opposant Mehdi Ben Barka, afin de rendre hommage aux "victimes" des décennies 1960 à 1990, toutes "opinions politiques confondues".

"J’ai formulé ce voeu dans une déclaration lundi au Parlement", a déclaré jeudi Abdellatif Wahbi, chef du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM, opposition).

"La célébration du +Jour du disparu+, si elle est retenue, se ferait quelles que soient les croyances et les opinions politiques des victimes", a-t-il noté. "Après l’expérience réussie de l’Instance équité et réconciliation (IER), (…), cette célébration ne ferait que renforcer notre marche démocratique".

Khadija Rouissi, député du PAM dont le frère Abdelhak Rouissi est porté disparu depuis 1964, a confirmé que des responsables de son parti allaient proposer au bureau politique "d’examiner cette demande".

Ce "Jour du disparu" serait célébré le 29 octobre, date de la disparition en 1965 à Paris de l’opposant Mehdi Ben Barka, dont le sort n’a jamais été élucidé. Si le bureau politique du PAM approuve cette demande, elle sera ensuite "transmise au gouvernement", a ajouté Mme Rouissi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite