Macron mobilise autour de la “situation difficile” de la jeunesse

Emmanuel Macron a appelé mercredi à la “mobilisation” pour aider cet été les jeunes qui “ont beaucoup souffert de la crise” du coronavirus, avant une rentrée qui s’annonce “très délicate” pour eux sur le marché du travail.

“Le gouvernement continuera à être mobilisé pour la jeunesse” avec “des actions concrètes et rapides”, a assuré le chef de l’Etat à l’issue d’une courte visite au château de Chambord (Loir-et-Cher) où il a rencontré des jeunes ne pouvant partir en vacances et participant à des activités mises en place par l’Etat.

Il a notamment confirmé que l’aide de 4.000 euros à l’embauche d’un jeune à la rentrée serait finalement portée jusqu’à un salaire de deux Smic et non de 1,6 Smic comme il était prévu jusqu’à présent.

Ces dernières semaines, l’exécutif a érigé en priorité de son action le soutien à la jeunesse qui “a beaucoup subi” dans la crise du coronavirus et qui traverse “une période très délicate”, selon Emmanuel Macron.

Son court déplacement à Chambord sera suivi par celui qu’effectuera jeudi le Premier ministre Jean Castex à Besançon pour détailler le plan pour l’emploi des jeunes “Un jeune, une solution”.

La visite du président a débuté sur un ton décontracté puisqu’il a rapidement tombé la veste, tout en gardant le masque, pour jouer au foot avec une dizaine d’adolescents sur un petit terrain.

Accompagné des ministres Jean-Michel Blanquer (Education, Jeunesse et Sports), Gérald Darmanin (Intérieur) et Elisabeth Borne (Travail), il a échangé avec une partie des 300 jeunes participant à Chambord à l’opération “Quartiers d’été 2020”, mise en place par l’Etat. Avec l’objectif de faire de l’été “un temps de renforcement du lien social et d’accès à de nouvelles opportunités pour les habitants des quartiers prioritaires qui ne peuvent pas partir en vacances”, selon l’Elysée.

 “Eté différent”
“On joue beaucoup cet été pour éviter les tensions, pour permettre de retrouver un équilibre de vie à des jeunes qui ont parfois beaucoup subi durant cette période, pour rattraper du retard et pour retrouver une vie sociale, sportive, culturelle…”, a expliqué Emmanuel Macron.

En mai, il avait appelé le monde de la culture à aider à “réinventer” un “été différent” pour les “millions de jeunes” qui ne partiront pas en vacances, notamment au Maghreb, en raison de la crise du coronavirus, prônant un été “apprenant et culturel”.

Pour la rentrée, “le défi” est d’accompagner les quelque “700.000, 800.000 jeunes” qui vont rentrer “sur un marché du travail extrêmement difficile, beaucoup plus que d’habitude”, a-t-il de nouveau averti.

Il a mis en avant les “mesures très concrètes” décidées par le gouvernement “pour qu’il n’y ait aucun jeune sans solution”. Elles comprennent notamment des aides à l’emploi des apprentis, 300.000 parcours d’insertion (contrats aidés, Garantie jeunes…), 100.000 places en service civique et 200.000 places en formation supplémentaires.

A Chambord, Emmanuel Macron a échangé avec les responsables de programmes d’aide à l’emploi comme “Pass’Sport pour l’emploi” ou “Cuisine mode d’emploi(s)”, une structure mise en place avec le soutien du chef Thierry Marx, qui était sur place.

Parallèlement à ces activités, le château de Chambord recevait des visiteurs après avoir rouvert ses portes au public le 5 juin après plus de deux mois de fermeture en raison de l’épidémie de Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite