Les tirs de missiles nord-coréens: une “provocation calculée” selon Séoul

La Corée du Sud a qualifié vendredi les tirs d’essai en mer de quatre missiles à courte portée par Pyongyang d'”acte calculé de provocation”, destiné à coïncider avec les manoeuvres militaires entre Séoul et Washington.

"Avec les manoeuvres en cours, nous voyons ces tirs comme un acte calculé de provocation", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de la Défense, Kim Min-Seok.

Pyongyang a effectué jeudi ces tirs d’essai en direction de la mer, sur la côte orientale de la Corée du Nord, avait rapporté jeudi Séoul.

Selon un porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren, il s’agissait de missiles de type Scud à courte portée, que les Nord-Coréens sont autorisés à tester. Mais le Département d’État américain n’en a pas moins exhorté la Corée du Nord "à faire montre de modération et à prendre des mesures pour améliorer ses relations avec ses voisins".

Le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense a indiqué que les missiles étaient en effet des Scud, dotés d’une portée de 300 à 800 km et capables d’atteindre n’importe quelle cible en Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite