Les magistrats ont entendu des “choses intéressantes” chez Hollande

Les syndicats de magistrats estiment que le candidat socialiste a, mercredi soir, lors de son débat télévisé avec Nicolas Sarkozy, avancé des arguments allant dans le sens de leurs revendications. Même s’il faudra confirmer… "Sur la justice, ce sera le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), modifié d’ailleurs pour qu’il soit composé majoritairement de magistrats, qui nommera les magistrats (…) pour qu’il n’y ait aucune intervention du parquet par rapport à telle ou telle affaire", a ainsi déclaré le candidat PS à la présidentielle

"On a entendu des choses qui correspondent à ce qu’on a demandé (…), qui méritent confirmation", a commenté Christophe Régnard. Si c’est confirmé, "c’est une avancée majeure", a-t-il estimé. Le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) ne demande pas lui que les magistrats soient majoritaires au CSM, préférant réclamer une réforme du mode de nomination de ses membres "non magistrats". Mais concernant les propositions de nomination au parquet, il y a chez François Hollande "peut-être une ouverture intéressante", a également jugé son président, Matthieu Bonduelle. Ce dernier ne s’est par ailleurs pas étonné que Nicolas Sarkozy ait déploré au début du débat que le SM ait appelé à voter contre lui. "Il porte un message de haine à l’égard des syndicats, qu’il veut partager", a estimé Matthieu Bonduelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite