Les autorités turques lèvent l’interdiction du réseau Twitter

Le site de microblogging ‘Twitter” est à nouveau accessible en Turquie après une interdiction d’environ deux semaines, qui a été fortement décriée aussi bien en Turquie qu’à l’étranger comme une violation à la liberté d’expression.

L’Autorité des télécommunications (TIP) avait interdit Twitter le 20 mars dernier sur ordre du gouvernement, qui reproche à ce média social, très prisé en Turquie, de nourrir la contestation populaire après la diffusion d’enregistrements audio qui mettent en cause le Premier ministre et certains de ses proches dans le scandale de corruption sans précédent, qui continue d’agiter le pays.

La TIB a retiré, jeudi dans l’après-midi de son site Internet, les décisions de justice qui justifiaient cette mesure administrative contre ‘Twitter”, a-t-on constaté.

Cette levée d’interdiction intervient après la décision de la cour suprême qui a jugé, dans un arrêt rendu public mercredi, que cette mesure constituait une violation de la liberté d’expression et ordonné sa levée immédiate.

La plus haute instance judiciaire en Turquie a adressé une double injonction à la TIP et au gouvernement demandant de faire le nécessaire pour lever cette interdiction, qui a soulevé un tollé de critiques à l’étranger, notamment à Washington, Berlin et Bruxelles, et suscité l’indignation au plus haut niveau de l’Etat en Turquie en la personne du président Abdullah Gul, qui avait déclaré: "On ne peut pas approuver le blocage total des réseaux sociaux (…), j’espère que cette situation ne durera pas longtemps".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite