Le Roi Felipe VI d’Espagne plaide pour une Catalogne “plurielle” et “solidaire”

Le Roi Felipe VI d’Espagne a plaidé, lundi soir au Palais des Congrès de Barcelone, pour une Catalogne "plurielle", "intégratrice" et "solidaire" où règne la tolérance, la coexistence et le respect des droits et des libertés d’autrui.

S’exprimant lors de la cérémonie de remise des prix de la Fondation Princesse de Gérone, le Souverain espagnol a souligné l’impératif de promouvoir une "Catalogne fière de son identité, plurielle et intégratrice, constructive et solidaire", mettant en avant les valeurs qui représentent "la meilleure histoire de la Catalogne", et qui ont permis à cette région d’avoir une contribution "inspirante" au reste de l’Espagne, en particulier en matière de la promotion du projet démocratique. "Ces valeurs d’effort, de responsabilité, d’engagement, de respect et d’esprit civique représentent sans aucun doute la meilleure histoire de Catalogne. Elles ne peuvent pas être un souvenir du passé mais une réalité effective du présent et de notre futur", a insisté le roi Felipe VI.

"En Catalogne, il ne peut y avoir de place pour la violence, l’intolérance ou le mépris des droits et des libertés d’autrui", a relevé le Souverain espagnol.

Le Roi Felipe VI d’Espagne et la reine Letizia, et leurs deux filles, les princesses Leonor et Sofia, ont assisté à cette cérémonie de remise des prix aux lauréats de la 10ème édition de la Fondation Princesse de Gérone.

Parmi les lauréats de ce prestigieux prix figurent le neurologue et entrepreneur, Ignacio H. Medrano, le mathématicien, Xavier Ros-Oton, l’entrepreneur social, Begoña Arana, et le metteur en scène, Rafael R. Villalobos. Les Prix de la Fondation princesse de Gérone récompensent les jeunes de 16 à 35 ans qui se sont distingués dans divers domaines, à travers des travaux et des recherches qui ont entraîné des changements positifs dans la société.

Il s’agissait de la première visite du Roi Felipe VI d’Espagne en Catalogne depuis la condamnation mi-octobre de neuf des douze ex-responsables indépendantistes à des peines de prison pour leur rôle dans la tentative de la sécession de cette région autonome en octobre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite