Le renvoi du chanteur Saad Lamjarred devant les assises pour viol est annulé

Le renvoi du chanteur Saad Lamjarred devant les assises pour viol est annulé. La Cour de cassation a estimé que l’arrêt, renvoyant le célèbre artiste marocain devant la cour d’assises de Paris, n’a pas respecté la procédure pénale

La Cour de cassation a annulé l’arrêt de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris qui avait renvoyé, le 21 janvier dernier, le chanteur marocain devant la cour d’assises pour viol et violences aggravés sur Laura P., jeune femme aujourd’hui âgée de 23 ans, révèle mardi Le Parisien.

La Cour de cassation a estimé que l’arrêt, renvoyant le célèbre artiste marocain devant la cour d’assises de Paris, n’a pas respecté la procédure pénale et renvoie le dossier devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. .

“L’arrêt mentionne notamment quatre noms de magistrats – au lieu de trois attendus -, ce qui sème le doute et empêche de la valider. En d’autres termes, le code de procédure pénale n’a pas été respecté”, souligne le journal.

En janvier, la décision de renvoi devant les assises avait fait grand bruit. Elle infirmait l’ordonnance rendue en avril 2019 par la juge d’instruction qui, au terme de son enquête, avait requalifié les faits en agression sexuelle et violence aggravés et renvoyé l’artiste devant le tribunal correctionnel.

Les faits pour lesquels le chanteur est poursuivi se sont déroulés dans la nuit du 25 au 26 octobre 2016 dans un hôtel parisien.  La célèbre pop star a été accusée par Laura. P de l’avoir violé, mais il a toujours clamé son innocence.

Incarcéré dans la foulée, Saad Lamjarred avait été libéré sous bracelet électronique en avril 2017.

Dans un second volet de la même information judiciaire, le chanteur avait été mis en examen pour viol en avril 2017, cette fois pour les faits dénoncés par une jeune Franco-Marocaine affirmant avoir été agressée et frappée par le chanteur à Casablanca (Maroc) en 2015.

La plaignante s’était ensuite mise en retrait de la procédure et le juge avait ordonné un non-lieu sur cette partie du dossier.

Le chanteur a également été mis en examen en août 2018 pour viol, cette fois après la plainte d’une jeune femme au terme d’une soirée à Saint-Tropez (sud-est).

Il avait ensuite été incarcéré durant deux mois et demi avant d’être libéré sous contrôle judiciaire et contraint de résider à Paris le temps de l’enquête.

Originaire de Rabat, Saad Lamjarred a grandi dans une famille d’artistes renommés. Il a commencé à se faire connaître dans le monde arabe en 2007 en participant à l’émission libanaise “Super Star” avant de devenir une vedette en 2013 avec son titre “Mal Hbibi Malou” (“Qu’arrive-t-il à ma bien-aimée?”).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite