Le référendum grec, une “bombe” pour la zone euro (Anderu Mas-Colell)

Le projet de référendum sur le plan d’aide européen à la Grèce, annoncé lundi par le premier ministre grec Georges Papandréou, constitue une "bombe" pour les efforts de lutte contre la crise de la dette dans la zone euro, a estimé, mercredi, un responsable catalan.

"L’annonce du premier ministre grec Georges Papandréou est une bombe pour le processus engagé par les pays de la zone euro" pour faire face à la crise de la dette, a déclaré le conseiller catalan de l’Economie, Anderu Mas-Colell, lors de la séance hebdomadaire du parlement régional consacrée aux questions des députés.

La tenue d’un référendum sur le plan d’aide européen à la Grèce aura des "répercussions certaines" sur les économies et les budgets de l’ensemble des pays de l’Union européenne (UE), a mis en garde le responsable catalan, ajoutant que l’annonce de Papandréou est susceptible d’aggraver la crise de la dette dans la zone euro.

Les conséquences de la tenue d’un tel référendum pourraient être "très néfastes" pour les économies de la région, a-t-il estimé, ajoutant que les évolutions dans la zone euro incitent à la prudence.

Le premier ministre grec a créé la surprise, lundi, en annonçant l’organisation d’un référendum sur l’accord européen d’effacement d’une partie de la dette du pays, conclu à Bruxelles. Selon la presse grecque, le référendum serait organisé début janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite