Le Maroc joue “un rôle déterminant” dans la résolution de la crise du Mali (Charles Fries)

Le Maroc joue
Le Maroc joue "un rôle déterminant" dans la résolution de la crise au Mali, où les forces françaises sont intervenues depuis près d’un mois pour faire "éviter un effondrement" de ce pays d’Afrique de l’ouest et l’aider à "retrouver le chemin de la paix et de la stabilité", a assuré, vendredi, l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries.

"Le Maroc joue un rôle déterminant dans la résolution de cette crise. Il est un des tout premiers pays à alerter ses partenaires sur la dégradation de la situation sécuritaire au Mali et ses risques pour la stabilité de toute la région", a déclaré à la MAP M. Fries, à l’issue d’un entretien avec le président de la commission des affaires étrangères, des affaires islamiques et des MRE à la Chambre des représentants, Ali Kébiri, avec la participation de l’ambassadeur du Mali à Rabat, Toumani Djimé Diallo.

"Le Maroc est le premier pays à apporter une assistance humanitaire à la population malienne. Nous savons pouvoir compter sur le plein soutien du Royaume et nous coopérons étroitement avec lui", a-t-il encore dit.

Cette rencontre a offert l’occasion pour un échange sur les objectifs de l’intervention de l’armée française au Mali et faire le point de cette opération.

"L’opération française vient en appui des forces armées malienne. Elle a visé à éviter un effondrement de l’Etat malien et à démanteler les capacités des groupes terroristes", a précisé le diplomate français, faisant savoir que les combats, qui se concentrent dans le nord du Mali occupé depuis août dernier par les groupes armés, ont fait des centaines de morts parmi les djihadistes.

" Notre seul objectif est d’aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale afin qu’il puisse retrouver le chemin de la paix, de la stabilité, de la démocratie et du développement", a soutenu M. Fries.

De son côté, l’ambassadeur malien a exprimé sa gratitude pour le gouvernement marocain "pour tout ce que le Royaume a fait pour le Mali" sur tous les plans, notamment son soutien aux résolutions internationales autorisant le rétablissement de la légalité dans le nord du pays.

Le diplomate malien a rappelé que le Maroc a été à l’avant-garde des pays ayant aidé financièrement les autorités maliennes pour faire face au coût humanitaire de la crise.

M. Kébiri a confié, quant à lui, que les deux ambassadeurs ont apprécié hautement l’action du Maroc qui n’a eu de cesse d’attirer l’attention sur la situation explosive dans cette région d’Afrique depuis plusieurs années, mettant en exergue la participation marocaine récemment à Addis-Abeba à une conférence des pays donateurs sur le Mali, lors de laquelle le Royaume a annoncé une contribution de 5 millions de dollars aux efforts de financement de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA).

Les forces françaises déployées au Mali se montent aujourd’hui à environ 4.000 hommes. Elles vont progressivement refluer, selon le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à partir de mars si tout se passe comme prévu et si la force africaine Misma prend bien le relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite