Le Maroc est un acteur régional “stratégique” en matière d’investissement et de commerce (Responsable US)

Intervenant lors d’un Webinar (Conférence online) sur les opportunités d’investissement au Maroc, en Egypte et en Tunisie, organisé à Washington par le Département américain du Commerce, Mme Kitson a soutenu que le Royaume constitue une plateforme d’exportation pour les entreprises de son pays vers les autres marchés de la région, grâce à sa position géographique stratégique et à ses infrastructures portuaires, notamment le port Tanger-Med qui est directement connecté à plusieurs ports américains.

Elle a également noté que l’économie marocaine, qui a enregistré au cours des dernières années une croissance moyenne supérieure à 5 %, offre de nombreux atouts pour les entreprises américaines désireuses d’investir au Maroc, soulignant que le marché marocain connait aussi une croissance soutenue, outre l’avantage d’être lié par des accords de libre-échange avec plusieurs pays de la région.

Mme Kitson a relevé que l’excellence des relations politique et économique entre les deux pays et la stabilité du Royaume sont un atout pour les entreprises américaines désirant s’installer dans la région, faisant remarquer que l’accord de libre-de échange (ALE) en vigueur depuis 2006 entre le Maroc et les Etats-Unis a "permis d’éliminer la plupart des taxes douanières sur les exportations" et offre des avantages considérables pour les investisseurs des deux pays.

Les différents projets d’infrastructure et d’énergie lancés dans le Royaume sont autant d’opportunités à saisir pour les entreprises américaines, a poursuivi la Conseillère économique, soulignant que de nombreuses entreprises de son pays ont réussi leur implantation au Maroc et sont en train d’y élargir leur champ d’intervention et chiffres d’affaires.

Depuis l’entrée en vigueur de l’ALE en 2006, les échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis ont augmenté de 147 %, passant de 970 millions de dollars en 2005, à 2,3 milliards en 2008.

Les exportations marocaines vers les Etats-Unis ont aussi pris une courbe ascendante avec une augmentation de 99 % durant cette même période, passant de 442 millions à 879 millions de dollars, selon des chiffres du Département américain du Commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite