Le Conseil de sécurité déplore le lancement par la Corée du nord d’un “satellite d’application”

Les membres du Conseil de sécurité ont déploré, vendredi, le lancement par la Corée du nord d’un "satellite d’application" en dépit de l’interdiction des essais nucléaires qui pèse sur Pyongyang.

"Les membres du Conseil de sécurité déplorent cet acte qui est en violation avec les résolutions 1718 et 1874", a déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU, Susan Rice, dont le pays assure la présidence du Conseil pour le mois d’avril.

Intervenant lors d’un point de presse à l’issue d’une réunion d’urgence du Conseil sur la Corée du Nord, la diplomate a affirmé que les Quinze membres de l’organe sécuritaire de l’ONU entameront des discussions en vue de parvenir à "une réponse appropriée" à Pyongyang.

Mme Rice n’a pas précisé si ces discussions aboutiraient à des sanctions contre la Corée du Nord, notant qu’il est "encore prématuré de prédire la nature de cette réaction, mais nous croyons qu’il est important de parvenir à une réaction crédible".

La réaction du Conseil de sécurité reste en deçà des attentes exprimées par plusieurs pays membres de cet organe peu avant le début de la réunion.

Ce lacement de fusée "est une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité, qui doit agir", avait déclaré l’ambassadeur français à l’ONU, Gérard Araud.

De son côté, l’ambassadeur de l’Allemagne auprès de l’ONU, Peter Wittig, avait affirmé que son pays est "déterminé à obtenir une réaction condamnant le lancement de la fusée nord-coréenne".

Le Secrétaire général de l’ONU a, pour sa part, estimé qua malgré son échec, le lancement par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) d’un satellite d’application est "déplorable car il défie la position ferme et unanime de la communauté internationale".

Ce lancement est une violation directe de la résolution 1874 du Conseil de sécurité qui impose à Pyongyang de renoncer à tout lancement de fusée balistique, a-t-il rappelé.

Le chef de l’ONU a appelé la Corée du nord "à ne pas mener d’autres actions provocatrices qui attiseront les tensions dans la région", en invitant Pyongyang à "oeuvrer en faveur du renforcement de la confiance avec les pays voisins et à améliorer la vie de son peuple".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite