L’accueil du chef du Polisario ne “perturbe pas” les relations avec le Maroc, selon Madrid

Arancha Gonzalez Laya, ministre espagnole des affaires étrangères, , a affirmé vendredi que les relations avec le Maroc ne seraient pas affectées par l’accueil du chef Polisario pour y être soigné.

“Cela n’empêche pas et ne perturbe pas les excellentes relations que l’Espagne a avec le Maroc”, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

Le ministère espagnol des Affaires Etrangères a toutefois omis de préciser qu’il a été transféré sous une identité algérienne pour lui éviter une arrestation sur le territoire espagnol, alors qu’il est poursuivi en Espagne par plusieurs associations de défense des droits de l’homme pour tortures et crimes contre l’humanité ainsi que pour viol.

Le Maroc est un “partenaire privilégié” de l’Espagne “sur le plan économique, politique, migratoire, des entreprises, dans la lutte contre le changement climatique et cela ne change pas”.

Un sommet entre les deux pays est prévu depuis des mois mais a été repoussé, en raison de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite