La Russie s’expose à des sanctions en cas d’agression contre l’Ukraine, selon Berlin

La cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, a souligné, jeudi, que Moscou s’expose à des “conséquences massives” en cas d’agression contre l’Ukraine, qui incluent le gazoduc germano-russe Nord Stream II.

“Nous sommes en train de travailler à un paquet de sanctions fortes” avec les alliés occidentaux dans ce cas de figure, qui couvre plusieurs aspects “y compris Nord Stream II”, a déclaré la diplomate devant la Chambre des députés. Mme Baerbock a néanmoins insisté, en marge des tensions actuelles autour de l’Ukraine, sur la nécessité dans l’immédiat de se concentrer sur les négociations en cours pour tenter d’obtenir une désescalade de Moscou, soupçonné de préparer une invasion.

Le gazoduc, qui doit acheminer du gaz russe en Allemagne et en Europe via la mer Baltique, en contournant l’Ukraine, est achevé. Mais sa mise en service reste actuellement bloquée par le régulateur énergétique allemand, pour des raisons juridiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite