La réunion informelle de l’Opep à Alger, une rencontre uniquement de “concertation”, selon le SG du cartel

Le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, a affirmé, samedi, que la réunion informelle de l’Organisation, prévue fin septembre à Alger, sera uniquement une “rencontre de concertation et non de prise de décisions”.

La déclaration du secrétaire général de l’OPEP assombrit ce rendez-vous sur lequel parie Alger pour dissiper les différends et rapprocher les positions pour décider d’une initiative qui stabiliserait le marché et redresserait les prix du pétrole.

Il y a une semaine, le ministre algérien de l’Energie, Noureddine Boutarfa, avait souligné à Moscou que la réunion allait "offrir l’opportunité de parvenir à un accord qui favorisera la stabilisation du marché du pétrole". "C’est une réunion informelle, ce n’est pas une réunion de prise de décisions, à l’inverse de celle qui s’est tenue à Oran (ouest d’Alger) en 2008. La tenue de la rencontre a été proposée par le Qatar en juin pour permettre aux membres de l’Opep de se concerter et d’échanger leurs points de vues", a déclaré à la presse M. Barkindo, à son arrivée à Alger pour une visite de travail.

Au cours des dernières semaines, les prix de l’or noir avaient été soutenus par l’espoir que les pays de l’Opep parviennent à un accord limitant ou gelant leur production à l’occasion de la réunion à Alger, qui se tiendra en marge d’un forum international sur l’énergie.

Le secrétaire général de l’OPEP a fait savoir que "plusieurs réunions bilatérales entre les membres de l’Organisation" auront également lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite