La mythique “Villa Harris” de Tanger transformée en musée

La cérémonie d’ouverture de la mythique “Villa Harris, musée de Tanger” a été un grand moment d’émotion. En ruine, la villa Harris a été rénovée et restaurée. Cette inauguration s’est déroulée en grande pompe, mardi 16 mars 2021i, en présence notamment du ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, et du président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi.

Nichée au coeur de Malabata, un des quartiers  prisés de Tanger, la Villa Harris retrouve sa splendeur d’antan, ravivant ainsi toute une époque et une histoire méconnue par certains et oubliée par d’autres.

Plus qu’un simple musée, Villa Harris est une bâtisse historique qui fut, au siècle dernier, le théâtre d’un passé fastueux dans un Tanger alors en ébullition et au cœur des enjeux internationaux. Imaginée et construite à la fin du XIXe siècle par le britannique Walter Burton Harris, envoyé spécial du journal The Times, la villa siège face à la Méditerranée, mère de nombreuses civilisations.

la cérémonie, à laquelle ont pris part notamment le directeur du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, Abdelaziz El Idrissi, et le président de la Fondation jardin Majorelle, Madison Cox, a été l’occasion de présenter l’exposition inaugurale du musée, fruit d’une généreuse donation d’un mécène marocain, El Khalil Belguench.

“Je suis très heureux de découvrir la Villa Harris, qui est un lieu d’histoire et de mémoire pour les Tangérois et les Marocains en général”, a indiqué M. El Ferdaous, saluant le travail exceptionnel mené par la FNM pour “arranger la rencontre entre une collection et un lieu, rencontre qui illustre bien la double fonction du patrimoine au Maroc”.

L’ouverture de “Villa Harris, musée de Tanger”, permettra d’abord de valoriser ce lieu exceptionnel qui était à l’abandon, a précisé le ministre dans une déclaration à la presse.

Rappelant qu’un donateur marocain a donné sa collection d’œuvres pour l’exposition inaugurale de ce musée, M. El Ferdaous a expliqué que cela a été possible, vu que le Maroc dispose des structures qui permettent d’accueillir ces dons et de rassurer ces collectionneurs quant à la bonne prise en charge de leurs créations et leur mise à la disposition du public, de manière à ce qu’elles ne soient pas un art élitiste, réservé à certains.

“Grâce à la insufflée par le souverain, le Maroc est pris en exemple dans le monde”, a pour sa part souligné Mehdi Qotbi, notant que “la culture joue et jouera un rôle encore plus important qu’avant dans la politique touristique du Royaume”.

La villa a résisté au temps, aux guerres et aux occupations pour être, aujourd’hui, le témoin d’un riche héritage culturel et patrimonial légué aux générations futures.

Conformément aux volontés du roi Mohammed VI d’ériger la culture en priorité nationale et à la mission de la FNM d’élargir l’accès à l’art et à la culture à tous les Marocains, le musée Villa Harris vient compléter l’offre muséale de Tanger, ville au carrefour de l’Europe et de l’Afrique.

Autrefois résidence de rencontres internationales, de loisirs et de villégiature, Villa Harris s’est réinventée en un lieu d’échanges et de culture qui abrite deux siècles d’histoire de l’art au Maroc, tout en mettant en avant l’influence artistique du monde méditerranéen et le dialogue permanent entre les deux rives.

L’exposition inaugurale met en lumière les couleurs, les paysages, les traditions et les scènes de vie qui ont fasciné toute une pléiade de peintres occidentaux après le premier et unique voyage d’Eugène Delacroix au Maroc. Des tableaux d’artistes majeurs du début du XXe siècle, tels que Frank Tapiro, Jacques Majorelle, Claudio Bravo ou encore Edy-Legrand se confrontent aux œuvres des premières générations d’artistes marocains qui ont façonné la modernité artistique du Royaume, de Ben Ali
R’bati et Mohamed Sarghini à Jilali Gharbaoui, Fatima Hassan, Mohamed Hamri et Farid Belkahia, entre autres.

Un nouvel espace pédagogique dédié à la jeunesse accompagne l’exposition, avec une borne interactive et une bibliothèque qui permettent d’approfondir la compréhension des œuvres et des artistes exposés.
A l’extérieur du musée, un jardin exotique et tout aussi historique, agrémenté de plantes rares, de sculptures et de statues, appelle à l’évasion.

Le Musée Villa Harris a vu le jour grâce à une étroite collaboration de la Fondation Nationale des Musées avec la Wilaya de Tanger, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports qui ont permis la rénovation de ce bâtiment en
conservant son cachet authentique.

Le fonds artistique de ce nouveau musée a été offert à la FNM, à titre de donation, par un mécène marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite