La coopération militaire russo-turque va continuer malgré les sanctions américaines (Lavrov)

La Russie et la Turquie vont poursuivre leur coopération militaire, malgré les sanctions américaines visant Ankara, un pays membre de l’Otan qui a acquis un système de défense antiaérienne russe, a affirmé mardi le chef de la diplomatie russe.

L’acquisition en 2017 du système S-400 par la Turquie, dans un contexte de rapprochement entre Ankara et Moscou, a provoqué des frictions avec plusieurs Etats occidentaux. Les sanctions américaines n’ont été décidées que mi-décembre.

“Nous avons confirmé avec la Turquie notre objectif mutuel de développer notre coopération technique militaire”, a dit Sergueï Lavrov, recevant son homologue turc Mevlut Cavusoglu à Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie.

Le responsable russe a souligné que le président Vladimir Poutine appréciait la détermination de la Turquie à “poursuivre la coopération dans ce domaine, malgré la pression illégitime de Washington”.

Les Etats-Unis ont annoncé mi-décembre des sanctions contre la Turquie, interdisant désormais l’attribution de tout nouveau permis d’exportation d’armes à l’agence gouvernementale turque chargée des achats d’armements et l’entrée sur le territoire américain à des dirigeants de cette entité.

Le président Recep Tayyip Erdogan y a vu une attaque contre la “souveraineté” de la Turquie.

“Nous ne renonçons pas à nos actions à cause de sanctions. Notre accord sur la livraison des S-400 est intervenu avant cette décision” de sanctionner la Turquie, a relevé M. Cavusoglu.

“Quel que soit le sujet, y compris le S-400, nous préférons régler les problèmes par le dialogue. Les Etats-Unis ont dit après les sanctions qu’ils étaient pour un dialogue”, a-t-il ajouté, selon une traduction en russe de ses propos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite