La coalition anti-EI en réunion à Copenhague

Le secrétaire d’Etat américai à la Défense, Jim Mattis, est arrivé mardi à Copenhague où il prendra part à une réunion du groupe de la coalition contre l’organisation terroriste dite “Etat islamique (EI)”.

Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Jim Mattis, est arrivé mardi à Copenhague où il prendra part à une réunion du groupe de la coalition contre l’organisation terroriste dite "Etat islamique (EI)".

M. Mattis et le ministre danois de la Défense, Claus Hjort Frederiksen, animeront une réunion avec des dirigeants de 15 pays qui contribuent de manière essentielle à la campagne militaire contre l’EI, en Irak et en Syrie.

"Nous allons examiner l’avenir, déterminer ce qu’il faut de plus, en quelque sorte", a déclaré M. Mattis à des journalistes à bord d’un avion en route vers Copenhague.

Lors de cette visite, les deux ministres discuteront de la sécurité européenne et de l’importance de l’alliance de l’OTAN.

M. Mattis examinera avec le Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen, les moyens de raffermir davantage les liens étroits entre le Danemark et les États-Unis.

La veille, M. Rasmussen avait déclaré qu’il allait accueillir son hôte américain, mardi au siège du Parlement, pour examiner la lutte contre l’EI, les questions relatives à la Russie et le prochain sommet de l’OTAN.

"La situation de sécurité devient de plus en plus complexe. Les manoeuvres agressives de la Russie en Europe de l’Est sont déstabilisantes, certaines parties du Moyen-Orient sont en flammes, les cyber-attaques sont quotidiennes, et la témérité de la lâcheté a frappé des personnes innocentes dans des villes européennes pacifiques", a affirmé M. Rasmussen.

"Tout cela rend le partenariat international pour la paix et la liberté encore plus important, mais aussi plus exigeant que ce qu’il a été au cours des dernières années. Je suis impatient de discuter de la situation sécuritaire avec l’un de nos principaux alliés", a-t-il dit.

Cette rencontre, qui fait partie d’une tournée du responsable américain dans trois pays, en l’occurrence le Danemark, la Lituanie et le Royaume-Uni, vise également à assurer une présence visible en Europe de l’Est.

Après l’étape de la Lituanie, le responsable américain se rendra au Royaume-Uni, où il participera à une conférence sur la Somalie, sous la présidence du Premier ministre Theresa May.

Atlasinfo (avec MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite