La Chine “regrette” le tir de fusée nord-coréen

La Chine, principale alliée de la Corée du Nord, a "exprimé ses regrets" dimanche après l’annonce par Pyongyang du placement en orbite d’un satellite, au moyen d’une fusée à longue portée.

"En ce qui concerne l’insistance de (la Corée du Nord) à mettre en oeuvre le lancement de technologie de missile, malgré l’opposition internationale, la Chine exprime ses regrets", a dit Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, sur le site internet du ministère.

Pyongyang "a la droit à une utilisation pacifique de l’espace mais ce droit est limité par les résolutions pertinentes du conseil de sécurité des Nations unies", a-t-elle ajouté.

"Toutes les parties prenantes doivent répondre à cette situation avec calme", a ajouté la porte-parole, appelant au "dialogue et à des consultations".

La Chine avait fait part de son "opposition" au dernier essai nucléaire nord-coréen, annoncé le 6 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite