“L’Algérie plongée dans une convalescence interminable” (Yasmina Khadra)

Pour l’écrivain et candidat à l’élection présidentielle algérienne d’avril prochain, Yasmina Khadra, “L’Algérie est plongée dans une convalescence interminable” avec le risque aujourd’hui d’une “insurrection” similaire à celle des années 80.

"L’Algérien a l’impression de vivre sur un territoire ennemi, car il ne trouve de compassion et d’empathie nulle part", a estimé l’écrivain dans un entretien publié vendredi par l’hebdomadaire français "Marianne".

"A l’origine de cette dérive il y a la chosification de la jeunesse, l’absence de tout projet de société, la démolition du rêve", a-t-il souligné, appelant à redonner de l’espoir aux Algériens.

"Ce pays a besoin de voir sur le terrain des projets concrets et durables, contrairement à ces gigantesques chantiers qui sont déployés partout et qui, à peine inaugurés, tombent en ruine", a-t-il poursui.

Evoquant le rôle de l’armée algérienne, asmina Khadra, de son vrai nom Mohamed Moulessehoul, a indiqué que sa place est dans les casernes "pas plus, pas moins", rappelant que son pays fait face au développement des maquis terroristes notamment Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite