Jean-Paul Carteron : “Le Forum Crans Montana veut contribuer au développement de la coopération sud-sud”

Le Forum mondial Crans Montana ambitionne à la fois de contribuer au développement de la coopération sud-sud lancée par SM le Roi Mohammed VI au profit des pays subsahariens et à la renommé de la ville de Dakhla, a indiqué jeudi, le Fondateur du Forum Crans Montana, Jean-Paul Carteron, qui était l’invité de l’émission "carrefour d’info" de Radio 2M.

"Nous voulons à la fois contribuer au développement de la coopération lancée depuis de nombreuses années par SM le Roi Mohammed VI au profit des pays subsahariens, mais également contribuer à la renommée de cette ville de Dakhla, qui apparaît comme étant l’objet même d’un véritable miracle", a affirmé M. Carteron, actuellement au Maroc pour prendre part au Forum Crans Montana sur l’Afrique et la Coopération Sud-Sud, qui se tient du 15 au 20 mars à Dakhla.

Le Fondateur du Forum Crans Montana a également relevé qu’"il y a quelques années, la ville de Dakhla était une ville connue par son sable, sa mer et son vent", mais les politiques mises en oeuvre en vue de promouvoir cette région du sud ont "démontré qu’en Afrique le miracle est possible".

Cette manifestation internationale d’envergure offre une "très bonne publicité" pour la ville et "entraîne une affluence dans les demandes de participation", a-t-il ajouté. M. Carteron s’est en outre félicité du niveau de développement que connaissent les différentes régions du Royaume, relevant que le Maroc, bien qu’il soit un pays à ressources naturelles limitées, il dispose de plusieurs infrastructures développées, notamment le TGV et les autoroutes ainsi que les usines d’industrie automobile et aéronautique. Par ailleurs, M. Carteron a fait observer que la réussite du Maroc et du forum de Dakhla "mobilise un certain nombre d’enfumeurs, notant "qu’il est bien évident qu’à chaque fois que l’on met en exergue ce succès et cette réussite, qui sont dûs à la vision d’un homme et d’une dynastie à laquelle il apparient, il y a un certain nombre de gens qui ont tout raté, qui sont en pleine faillite et qui viennent de s’agiter de manière à gêner quelque peu le déroulement de nos opérations".

Atlasinfo avec MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite