“Je n’ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles” (Barbarin)

"Je n’ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles", a déclaré le cardinal Philippe Barbarin lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon, où il est jugé avec cinq autres personnes pour non-dénonciation d’agressions sexuelles.

"Je n’ai pas toujours su employer les mots les meilleurs et les plus adroits dans le passé", a encore reconnu l’archevêque de Lyon dans une déclaration lue à la barre, peu avant de répondre aux questions du tribunal au premier jour du procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite