Idleb: l’émissaire de l’ONU réclame des “routes d’évacuation volontaires”

L’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a plaidé vendredi devant le Conseil de sécurité pour l’ouverture de "routes d’évacuation volontaires" permettant aux civils de quitter Idleb en Syrie, sous la menace d’une opération militaire d’envergure.

"Il faut des routes d’évacuation dans toutes les directions, est, nord, sud", a souligné le responsable des Nations unies lors d’une liaison vidéo pendant une réunion spéciale du Conseil de sécurité sur Idleb, convoquée à l’initiative des Etats-Unis.

"L’ONU est prête" à contribuer à l’instauration de telles routes d’évacuation, a-t-il précisé. Fin août, Staffan de Mistura s’était déjà dit prêt à aller à Idleb pour garantir un "couloir humanitaire".

"Tous les ingrédients sont réunis pour une tempête dévastatrice", a aussi affirmé le responsable, en évoquant la perspective d’une offensive majeure du régime syrien soutenu par la Russie pour reprendre le contrôle du dernier bastion rebelle en Syrie, où vivent quelque 3 millions de personnes.

Staffan de Mistura a indiqué au Conseil qu’il avait des propositions à faire à ses membres pour séparer les groupes terroristes des civils dans la province mais il ne les a pas développées.

Actuellement, des groupes armés créent des souterrains, font exploser des ponts et réalisent des tranchées, a aussi indiqué l’émissaire de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite