France: un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, suspect interpelé (police)

Le procureur de la République de Lyon Nicolas Jacquet a annoncé samedi l’interpellation d’un suspect après les tirs contre un prêtre orthodoxe de la ville. “Une personne pouvant correspondre au signalement donné par les premiers témoins a été placée en garde à vue”, précisant toutefois que le suspect n’était pas porteur d’une arme au moment de son interpellation”.

“Les vérifications se poursuivent sur son éventuelle implication”, a-t-il ajouté dans un court communiqué.

Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s’est fait tirer dessus au fusil à canon scié vers 16H00 (15H00 GMT) à Lyon (sud-est), a indiqué à l’AFP une source policière.

Le prêtre était “en train de fermer son église”, a précisé cette source, ajoutant qu’il se trouve dans un état grave.

“Les forces de sécurité et de secours sont sur place”. “Évitez le secteur et suivez les consignes des autorités”, a indiqué le ministère de l’Intérieur sur Twitter.

“Je condamne fermement l’attaque qui a blessé gravement un prêtre orthodoxe à Lyon”, a réagi le président du Conseil français du culte musulman.

“Je souhaite un prompt rétablissement au blessé et exprime mon soutien total et ma pleine solidarité aux orthodoxes de France face à cette horreur qui a visé un de ses hommes de foi”, a-t-il souligné.

 

Ces faits surviennent trois jours après l’attaque de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice, où trois personnes ont été tuées.

Le gouvernement a laissé une dérogation jusqu’à lundi inclus aux lieux de culte pour célébrer la Toussaint, avant un reconfinement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Après l’attentat de Nice, le président français Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l’opération Sentinelle afin de protéger les lieux de culte et les écoles.

A cela viennent s’ajouter quelque 7.000 membres des forces de l’ordre, pour moitié des gendarmes réservistes, qui seront mis dès lundi à disposition des préfets pour assurer la sécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite