France : un accident de car scolaire fait six morts

Six adolescents ont été tués dans un accident entre un minibus scolaire et un poids lourd qui a aussi fait trois blessés légers, dont le conducteur du minibus, jeudi matin à Rochefort (ouest de la France).
Huit autres adolescents sont sortis indemnes de cette collision, frontale, qui a eu lieu vers 07H15 (06H15 GMT) sur une route départementale,
Le minibus transportait “dix-sept à dix-huit personnes” et le poids-lourd transportait des gravats, selon les premiers éléments de l’enquête.

Mercredi matin, un accident de car scolaire dans l’est de la France a causé la mort de deux adolescents et fait sept blessés légers.

"Une ridelle a écrasé" le minibus

"il s’agit d’un car d’une ligne régulière de transport scolaire allant vraisemblablement de Rochefort-sur-mer à l’île d’Oléron". En croisant un poids-lourd, le minibus "a attrapé une ridelle, un gros objet métallique qui sur un camion permet de tenir le chargement", a déclaré à Europe 1 Dominique Busserau, président du conseil départemental de Charente-Maritime et ancien ministre des Transports.

"Ce morceau du camion est tombé sur le car et a écrasé son arrière", précise l’ancien ministre.

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, qui a la tutelle des transports, et la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem ont annoncé qu’elles se rendraient sur les lieux du drame.

Condoléances de Hollande

"Toute la lumière devra être faite sur les circonstances de ce drame", a déclaré la présidence dans un communiqué jeudi matin. "Le Président de la République adresse aux proches des victimes ses sincères condoléances et les assure de la solidarité de toute la Nation", écrit encore la présidence.

"Peine et compassion après l’accident de car scolaire à Rochefort qui a pris 6 jeunes vies", a aussi réagi Manuel Valls sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite