France Gall : Jenifer “raconte des bobards”

France Gall : Jenifer
France Gall prouve qu’elle existe. Enervée par des hommages qui lui sont rendus sans son accord, la chanteuse, ancienne muse de Michel Berger, a accordé une interview au Parisien mardi 11 juin. A 65 ans, France Gall confie son ras-le-bol.

Contrairement à ce qu’affirme Jenifer, France Gall assure ne pas avoir donné son aval à l’ancienne gagnante de la "Star Academy" pour réaliser l’abum de reprises Ma Déclaration.

"Jenifer fait la promotion de son disque de reprises de mes chansons qu’elle a réalisé en secret, sans mon accord", ajoute la chanteuse. "On ne peut pas s’opposer à ce genre de projet tant que la mélodie et les textes ne sont pas changés" précise-t-elle, "mais elle [Jenifer] raconte des bobards". Selon France Gall, Jenifer prétend qu’elle est "difficile à joindre" et dit "que je suis au courant, que j’approuve et qu’elle a mon aval". "Et ça m’énerve", affirme celle qui avait remporté le prix de l’Eurovision en 1965, pour le compte du Luxembourg, avec Poupée de cire, poupée de son, une chanson écrite par Serge Gainsbourg. "J’ai entendu Poupée de cire, poupée de son chanté par Jenifer. Ça fait bizarre. Il manque ma voix", souligne-t-elle. France Gall dit avoir découvert sur internet le projet de reprises de Jenifer. "Je me suis dit : ‘C’est incroyable, c’est comme si j’étais morte’."

"Il y a quelques années, j’avais été effondrée par la reprise de Lââm de Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux", affirme ensuite la chanteuse, estimant que la fin de la chanson "en rap, ce n’est pas possible".

France Gall en a "marre" des hommages effectués sans son accord et elle vise directement TF1, ancien diffuseur de la "Star Academy" et qui a organisé récemment une émission pour lui rendre hommage. "Déjà qu’ils ont pillé mon répertoire ! Un hommage, c’est censé faire plaisir non ? C’est comme l’émission de TF1 il y a dix jours. Les producteurs ne doivent pas beaucoup m’estimer pour faire un show cheap. C’était raté. Là aussi, ils l’ont fait sans mon avis, déplore France Gall qui ajoute, "il y a un vrai cynisme ambiant."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite