Fadela Amara fustige “le sectarisme” du gouvernement

"A maintes reprises, je me suis exprimée avec force et tout récemment de manière lapidaire, pour faire comprendre l’urgence de la justice sociale, tant attendue par les couches populaires", écrit Fadela Amara, qui avait clairement exprimé fin octobre son soutien à Jean-Louis Borloo pour le poste de Matignon. "Désormais, le temps ministériel est fini", ajoute l’ex secrétaire d’Etat. "Cette belle expérience m’a enrichie et convaincue de l’utilité et de la capacité de la puissance publique pour changer la vie des gens".

"Mais, poursuit-elle, j’ai pu également mesurer les limites que constitue le poids de l’inertie et du sectarisme"."Aujourd’hui, le temps militant commence. C’est en femme libre que je continue à me battre pour la République et les valeurs qui m’animent, les valeurs de justice, d’égalité, de fraternité et de laïcité", conclut Fadela Amara

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite