Egypte: Les Frères musulmans fustigent la “fraude”

Les Frères musulmans, principale formation de l’opposition égyptienne, ont annoncé samedi qu’ils rassemblaient des preuves de fraude lors des élections législatives dont ils ont boycotté le second tour, en novembre. "Nous nous tournerons vers les organisations concernées par les droits de l’homme et le respect des protections civiques fondamentales avec lesquelles l’Egypte a signé des accords", a déclaré Sobhi Saleh, ancien élu du parlement, citant les Nations unies et l’organisation Human Rights Watch. Les Frères musulmans veulent saisir les instances constitutionnelles et administratives pour dissoudre le nouveau Parlement et l’organisation de nouvelles élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite