DSK “sera acquitté”, affirme son avocat

"Il plaidera non coupable et en fin de compte il sera acquitté", affirme Me Benjamin Brafman, l’un des avocats de Dominique Strauss-Kahn, dans un entretien publié dimanche par le quotidien israélien "Haaretz".

La lecture de l’acte d’accusation est prévue le 6 juin prochain.

Inculpé d’agression sexuelle et de tentative de viol, l’ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) restait assigné à résidence dimanche dans un appartement de New York. Des caméras de surveillance étaient branchées et des gardes armés postés pour garantir qu’il ne sorte pas.

Dominique Strauss-Kahn a été arrêté le 14 mai dans un avion qui s’apprêtait à décoller pour Paris. Une femme de chambre du Sofitel de New York l’accuse de l’avoir agressée sexuellement quelques heures plus tô t dans sa suite.

Agé de 62 ans, l’ancien ministre français a été détenu quelques jours au pénitencier de Rikers Island. Il a démissionné jeudi de son poste de directeur général du FMI. Vendredi, il a pu sortir de prison après avoir versé une caution d’un million de dollars (700.000 euros).

Dans un premier temps, son épouse Anne Sinclair avait loué pour eux un appartement dans le très chic quartier de l’Upper East Side mais les habitants de l’immeuble se sont opposés à leur venue, redoutant le tourbillon médiatique qui entoure le célèbre accusé. Le couple a donc dû se rabattre sur l’Empire Building, un gratte-ciel de 20 étages à Broadway.

Anne Sinclair est sortie dimanche matin du bâtiment devant lequel se trouvent de nombreux journalistes. Elle est montée dans un véhicule et est partie, sans qu’aucune indication ne soit donnée sur l’endroit où elle se rendait.

D’après le juge de la Cour suprême de l’Etat New York (première instance) Michael Obus, qui a accordé à DSK la libération conditionnelle, son passage dans l’immeuble ne doit durer que "quelques jours", le temps pour sa famille et ses avocats de trouver un hébergement permanent.

Une fois logé pour de bon, l’accusé n’aura le droit de sortir de chez lui que pour se rendre au tribunal, rencontrer ses avocats, consulter un médecin ou se rendre à un service religieux hebdomadaire. Il devra le signaler au moins six heures à l’avance. Il devra impérativement être chez lui entre 22h et 6h du matin. Un bracelet électronique, fixé à sa cheville, enverra un signal s’il s’éloigne trop de son appartement.

Il pourra recevoir des visites: quatre personnes en même temps au maximum, en plus des membres de sa famille.

Les frais de sa surveillance sont évalués à 200.000 dollars par mois (140.000 euros) et c’est DSK qui doit payer la facture.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite