Drapeau marocain brûlé à Paris: “Les masques des séparatistes sont tombés” (Youssef Chiheb)

"Le 27 octobre sur la Place de la République, des individus ont brûlé notre drapeau nationale au motif de manifestations en soutien au prétendu Hirak du Rif. Les masques des séparatistes sont tombés", a dénoncé lundi M. Youssef Chiheb, professeur à l’université Paris XIII et Consultant en développement, au lendemain d’une marche organisée, le 26 octobre à Paris, par des activistes rifains.

"Il n’ y avait ni Hirak ni protestations, mais simplement une poignée de traîtres qui méritent des poursuites judiciaires pour atteinte à la dignité nationale et à la sûreté de l’État", s’est-il indigné dans un post publié sur Facebook.

Youssef Chiheb a eu la distinction du Prix littéraire en 2015 pour son roman "Pourquoi es tu venu en France papa".

La veille, M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), a affirmé que « toute atteinte au drapeau national est un acte criminel qui ne peut en aucun cas être considéré comme une expression de la liberté."

"Il s’agit d’un délit de blasphème à la sacralité de la souveraineté nationale et d’une offense à la dignité de tous les Marocains où qu’ils soient", a-t-il dénoncé.

" Ce comportement barbare offense des générations de Marocains qui ont consenti d’énormes sacrifices pour l’indépendance, l’intégrité territoriale, le développement et le progrès du Maroc", a ajouté le SG du CCME.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite