Des hommes armés en provenance de la RCA se sont infiltrés en RDC, selon l’Onu

Des éléments armés en provenance de la République Centrafricaine (RCA) se sont infiltrés en territoire de la Rd-Congo, a indiqué mercredi l’Onu, qui a exprimé son “inquiétude” de voir cette incursion représenter un facteur déstabilisateur.

Lors d’une conférence de presse à Kinshasa, le représentant spécial adjoint de l’Onu en RDC, Abdallah Wafi a indiqué que dans la province de l’Equateur (nord-ouest), il existe des "infiltrations d’éléments armés" (ex-FACA: Forces armées de la Centrafrique) et qui sont déjà en RD-Congo.

Dans la Province-Orientale (nord-est), "des éléments de la Séléka sont déjà sur le territoire rd-congolais", a-t-il ajouté, notant que leur présence a été signalée dans certaines localités et des populations commencent à fuir ces zones.

En mars 2013, après la prise de Bangui par la Séléka, des ex-soldats de la FACA s’étaient enfuis avec armes et bagages pour se réfugier de l’autre côté du fleuve Oubangui qui marque la frontière entre la RDC et la RCA, a-t-il rappelé.

Depuis le renversement, en mars dernier du président centrafricain François Bozizé par la Séléka, la RCA vit dans une situation chaotique où les violences ne cessent de prendre de l’ampleur.

Par ailleurs, selon le HCR à Kinshasa, la barre des 50.000 réfugiés centrafricains en RDC avait été franchie en décembre, rappelant que plus de 3.000 ressortissants rd-congolais de Bangui étaient rentrés dans leur pays depuis le 31 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite