Deneuve, Sartre et de Beauvoir apparaissent dans les dossiers sur JFK

L’actrice française et le couple d’intellectuels sont cités dans un rapport déclassifié sur un activiste anti-guerre du Vietnam, rapporte “Le Parisien”.

La publication, la semaine dernière, de près de 3 000 documents déclassifiés de la CIA sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy a offert aux amateurs d’archives et d’histoire une mine d’or à exploiter. Les recherches révèlent parfois des informations sans lien avec le drame de Dallas du 22 novembre 1963. Et, au détour de certains dossiers, des noms inattendus apparaissent, comme ceux de Catherine Deneuve, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, rapporte Le Parisien .

L’actrice et les deux intellectuels français n’ont évidemment rien à voir avec l’assassinat de l’ex-président américain. Leurs noms apparaissent en réalité dans un rapport de la CIA daté du 11 juillet 1969, écrit par le responsable de l’antenne parisienne de l’agence de renseignement américaine. Selon l’auteur de la note, un certain Paul K. Chalemsky, Catherine Deneuve, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir auraient aidé financièrement Larry Cox, un Américain, déserteur de l’armée américaine et soupçonné d’être un activiste contre la guerre au Vietnam, surveillé par la CIA.

Un ralliement anti-guerre avec Sartre

Le rapport avance que l’actrice française aurait versé 1 500 francs, Jean-Paul Sartre aurait donné 100 dollars et sa compagne, un montant non déterminé. D’après une informatrice citée dans le document et portant le nom de code Petunia, Larry Cox aurait caché une vingtaine de déserteurs, qu’elle qualifie de « bons à rien apolitiques », et leur aurait permis de rester en France grâce à de faux papiers ou de s’exiler vers le Canada.

Contacté par Le Parisien, Larry Cox, ancien directeur d’Amnesty International qui travaille notamment pour l’association de défense des droits de l’homme Kairos, assure : « Beaucoup de faits cités dans le rapport sont faux et je suis sûr que ce n’était pas inhabituel. Autant que je me souvienne, nous n’avons pas reçu d’argent d’organisations, mais nous avons reçu quelques petites contributions de temps en temps. Je n’ai aucune trace de l’origine des dons et je ne me rappelle pas si l’une des personnes mentionnées dans ce rapport a participé. C’était il y a très longtemps. »

Larry Cox a toutefois confirmé avoir déjà « rencontré Catherine Deneuve quelques minutes ». « J’étais sur scène avec Sartre lors d’un ralliement anti-guerre, où il a parlé et m’a pris dans ses bras quand j’ai détruit ma carte d’incorporation. Je n’ai fréquenté ni lui ni Catherine Deneuve et je n’ai jamais rencontré Simone de Beauvoir », a-t-il assuré.

Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite