Damas et Moscou dénoncent la fermeture par Washington de l’ambassade de la syrie

Le régime syrien a dénoncé mercredi comme “illégale” la décision des Etats-Unis de fermer sa représentation, Moscou estimant qu’avec cette mesure Washington abandonnait de facto son rôle de “co-sponsor” d’un règlement en Syrie.

Les Etats-Unis, qui appuient les rebelles, ont décidé mardi de fermer l’ambassade et les consulats syriens sur leur territoire et ont exigé que leurs employés étrangers quittent le territoire américain, invoquant les "atrocités" commises par le régime.

Sur le front de guerre, l’armée régulière soutenue par les combattants du Hezbollah libanais était sur le point de s’emparer de la région stratégique du Qalamoun près de Damas, ce qui porte un coup dur aux rebelles qui n’ont cesse de réclamer des armes pour faire face au déluge de feu du régime.

A la frontière israélo-syrienne, des hostilités ont éclaté avec des raids aériens israéliens contre des cibles syriennes sur le Golan au lendemain d’une explosion qui a blessé quatre soldats israéliens, faisant craindre une confrontation ouverte entre les deux pays.

Après trois ans d’un conflit dévastateur déclenché par une contestation populaire pacifique brutalement réprimée par le régime de Bachar al-Assad, aucune issue n’est en vue en raison des positions quasi-irréconciliables des protagonistes et des divisions persistantes entre Occidentaux et Russes.

Les Etats-Unis, qui appuient les rebelles, ont décidé mardi de fermer l’ambassade et les consulats syriens sur leur territoire et ont exigé que leurs employés étrangers quittent le territoire américain, invoquant les "atrocités" commises par le régime.

"Il s’agit d’une mesure arbitraire et illégale qui viole clairement la convention de Vienne" régissant les relations diplomatiques, a réagi le ministère des Affaires étrangères à Damas.

La politique américaine "encourage la propagation du terrorisme dans le monde" et cette décision "constitue un nouveau pas dans le soutien américain à l’effusion du sang en Syrie", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite