Crise des sous-marins: Macron et Biden promettent de restaurer “la confiance”

 Les présidents français Emmanuel Macron et américain Joe Biden ont promis, mercredi lors d’un appel téléphonique, de restaurer la confiance entre France et Etats-Unis, après la crise des sous-marins australiens, selon un communiqué commun de l’Elysée et de la Maison Blanche.

“Le président français Emmanuel Macron et le président des États-Unis d’Amérique, Joe Biden, se sont entretenus à la demande de ce dernier, pour examiner les conséquences de l’annonce faite le 15 septembre dernier. Ils sont convenus que des consultations ouvertes entre alliés sur les questions d’intérêt stratégique pour la France et les partenaires européens auraient permis d’éviter cette situation. Le Président Biden a fait part de son engagement durable à ce sujet”, indique le communiqué.

En conséquence, “les deux chefs d’État ont décidé de lancer un processus de consultations approfondies, visant à mettre en place les conditions garantissant la confiance et à proposer des mesures concrètes pour atteindre des objectifs communs”.

Dans ce cadre, “ils se rencontreront en Europe à la fin du mois d’octobre pour parvenir à des points d’accord et conserver à ce processus tout son dynamisme.”

Dans ce contexte d’apaisement, “le Président Macron a décidé que l’ambassadeur de France retournerait à Washington la semaine prochaine. Celui-ci travaillera alors en lien étroit avec des hauts fonctionnaires américains”.

Paris avait annoncé vendredi le rappel de ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie, une décision sans précédent vis-à-vis de deux alliés historiques, après la décision de Canberra de rompre un méga-contrat signé en 2016 avec la France pour la livraison de 12 sous-marins.

Joe Biden a, par ailleurs, affirmé qu’il était “nécessaire que la défense européenne soit plus forte et plus performante” pour contribuer à la sécurité transatlantique et compléter “le rôle de l’Otan”.

Les Etats-Unis “réaffirment que l’engagement de la France et de l’Union européenne dans la région Indo-Pacifique revêt une importance stratégique, notamment dans le cadre de la stratégie de l’Union européenne pour la coopération dans la région Indo-Pacifique récemment publiée”, souligne le communiqué publié six jours après le déclenchement d’une crise diplomatique inédite entre les Etats-Unis et la France.

“Les États-Unis reconnaissent également qu’il est nécessaire que la défense européenne soit plus forte et plus performante, en contribuant de manière positive à la sécurité transatlantique et mondiale et en complétant le rôle de l’OTAN”.

Enfin, “les États-Unis s’engagent à renforcer leur appui aux opérations antiterroristes conduites par les États européens dans la région du Sahel, dans le cadre de leur lutte commune contre le terrorisme”, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite