Coronavirus: Rabat a rapatrié 167 Marocains, placés en observation pour “20 jours”

Le Maroc a rapatrié dimanche 167 ressortissants qui se trouvaient à Wuhan, épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus en Chine, et les a placés dans des structures hospitalières où ils resteront “20 jours” sous surveillance médicale.

Cette opération de rapatriement est menée conformément aux haute instructions royales, en coordination entre tous les départements concernés.

Un avion de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a atterri en matinée à l’aéroport de Benslimane, entre Rabat et Casablanca. Au total, 167 Marocains en provenance de Wuhan se trouvaient à bord, dont 52 femmes.

Ces rapatriés étaient accompagnés d’une équipe médicale civile et militaire, qui les a ensuite conduits jusqu’à des sites dédiés, à savoir l’hôpital Sidi Saïd de Meknès (centre) et l’hôpital militaire Mohamed-V de Rabat, a indiqué le ministère de la santé dans un communiqué.

Ils y resteront en observation, “sous surveillance médicale étroite, durant 20 jours”, selon la même source.

Le Maroc n’a enregistré aucun cas à ce jour du virus qui a contaminé plus de 14.000 personnes depuis décembre, dont plus de 300 mortellement, selon un dernier bilan publié dimanche.

La RAM avait par ailleurs annoncé jeudi la suspension de ses vols vers Pékin, du 31 janvier au 29 février, “en raison de la forte baisse de la demande “.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite