Maroc/Covid: l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 décembre

L’état d’urgence sanitaire en vigueur au Maroc depuis la mi-mars a été prolongé d’un mois pour faire face à la pandémie de nouveau coronavirus.

Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national jusqu’au 10 décembre.

Le pays a enregistré mercredi un bilan record de contaminations, avec 5.745 nouveaux cas d’infection et 82 décès, ce qui porte les décès à 3.982 décès depuis la mi-mars.

Selon le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, le taux d’occupation des lits en réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3%, fin octobre.

La nouvelle extension de l’état d’urgence sanitaire vise à permettre l’adoption de mesures d’urgences ponctuelles.

Le gouvernement a démenti la semaine dernière des informations annonçant un nouveau confinement total, mais le Premier ministre, Saad-Eddine El Othmani, a ensuite précisé que cela restait “une option éventuelle si jamais la situation épidémiologique devient incontrôlable”.

Soumise à un couvre-feu depuis début septembre, la capitale économique Casablanca, qui compte plus de 3 millions d’habitants, est le foyer le plus actif depuis plusieurs semaines.

Des restrictions plus ou moins sévères concernent aussi d’autres villes, comme la capitale touristique Marrakech ou le grand port de Tanger. Plus d’un million d’élèves sont obligés de suivre des cours à distance à travers le pays.

Fin septembre, la banque centrale marocaine a a tablé sur une contraction de 6,3% liée au “redémarrage plus lent que prévu” des activités et à “la fermeture quasi totale des frontières pour les voyageurs”.

Le secteur du tourisme, un des piliers de l’économie locale, figure parmi les plus touchés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite