Coronavirus: “les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours” écoulés (Philippe)

Le Premier ministre Edouard Philippe a prévenu samedi que “les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s’écouler” dans la crise du coronavirus en France, car “le combat ne fait que commencer”.

“Je veux vous dire les choses avec clarté et franchise: le combat ne fait que commencer, les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s’écouler”, a déclaré M. Philippe lors d’un point d’information aux Français tenu avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

“Au moment où nous avons pris cette décision de confinement, il y avait moins de 8.000 cas sur le territoire national et moins de 200 morts. Chacun pourra apprécier les moments où les gouvernements ont pris cette décision mais je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement”, s’est défendu le chef du gouvernement.

“Le moment venu, nous tirerons ensemble les leçons de la crise. Je ne suis pas de ceux qui se défaussent face à leurs responsabilités. Certains pensent savoir parfaitement ce qu’il faudrait faire et n’hésitent pas à formuler des critiques a posteriori. Je leur laisse ce luxe”, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre s’est par ailleurs félicité d'”un effort collectif”, “d’abord celui des soignants, admirables, courageux, engagés”, “mais aussi l’effort remarquable de ceux qui, en deuxième ligne, assurent la continuité de la vie de la nation”.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite