Coronavirus en France: nouveau sommet de 8 millions de salariés en chômage partiel

Le recours au chômage partiel a été demandé en France par 700.000 entreprises et associations pour un nombre record de 8 millions de salariés, soit 3 millions de plus en une semaine, a annoncé samedi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

“À ce jour, 8 millions de salariés et + de 700.000 entreprises bénéficient du chômage partiel”, a-t-elle tweeté.

Ce chiffre représente “plus d’un salarié du secteur privé sur trois”, a ajouté la ministre.

En une semaine, trois millions de salariés supplémentaires sont entrés dans ce dispositif mis en place pour aider les entreprises affectées par la crise du coronavirus et le confinement.

Le dispositif du chômage partiel permet au salarié d’être indemnisé à hauteur de 70% du salaire brut et 84% du salaire net.

Il est désormais pris en charge intégralement par l’État jusqu’à une rémunération brute de 4,5 fois le salaire minimum (1.539 euros brut pour 35 heures par semaine), ce qui représente 95% des salaires. Au-delà, le différentiel est à la charge de l’employeur.

Son coût, partagé entre l’Etat et l’Unédic, l’organisme qui gère l’assurance chômage, “sera très important, de plus de 20 milliards d’euros”, avait indiqué vendredi sur RMC et BFMTV Mme Pénicaud, estimant que “c’est un investissement qui vaut la peine” car il évite des licenciements massifs.

La ministre du Travail avait par ailleurs annoncé jeudi que les salariés ayant démissionné juste avant le confinement mi-mars parce qu’ils avaient une promesse d’emploi pourront bénéficier de l’assurance chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite