Cinq humanitaires enlevés par un groupe jihadiste dans le nord-est du Nigeria

Cinq humanitaires, dont un employé de l’ONG française Action contre la Faim (ACF) ont été enlevés par des jihadistes présumés dans le nord-est du Nigeria, en proie au conflit contre Boko Haram, a indiqué ACF.

“Notre employé Ishaiku Yakubu (…) a été enlevé par des hommes armés avec quatre autres employés d’organisations humanitaires”, a fait savoir l’ONG dans un communiqué publié mardi, en appelant à sa “libération immédiate”.

Les humanitaires, qui étaient portés disparus, sont apparus dans une vidéo, vraisemblablement tournée le 21 juin, où ils expliquent qu’ils ont été kidnappés par des combattants affiliés au groupe Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) à différents moments, courant juin.

Cette faction du groupe jihadiste de Boko Haram a mené des raids réguliers contre les employés d’ONG locales et internationales et avait déjà enlevé six humanitaires l’année dernière, dont une employée d’ACF. Cinq d’entre eux avaient été exécutes et l’employée d’ACF est toujours entre leurs mains.

Plus de 36.000 personnes ont été tuées depuis 2009 dans les violences dans la région et plus de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.

Les Nations Unis estiment que près de 7 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire pour survivre dans la région du lac Tchad, région à genoux après 10 ans de conflit contre les groupes jihadistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite