Chine-TGV : “punitions sévère” attendues

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a promis jeudi de “punir sévèrement” les responsables de l’accident de TGV qui a fait 39 morts samedi dans l’est de la Chine, une catastrophe apparemment due à un problème de signalisation sur le plus vaste réseau à grande vitesse au monde.

Soucieux de calmer l’opinion publique très remontée après cette collision spectaculaire, Wen Jiabao s’est rendu dans la région de Wenzhou pour inspecter les lieux du drame et rencontrer des familles endeuillées. L’accident a également fait près de 200 blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite