CAN 2012: Le match Maroc-Gabon risque d’être “aussi difficile” que celui contre la Tunisie (Gerets)

Le match que disputeront les Lions de l’Atlas vendredi soir à Libreville (19H GMT) contre le Gabon au titre du premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) risque d’être "aussi difficile" que celui contre la Tunisie, au vu de la vitesse et de la combativité des Gabonais, a estimé le Sélectionneur national du Maroc, Eric Gerets.

"C’est une équipe avec beaucoup de vitesse. En plus, les Gabonais ne lâchent rien. Il ne faudra donc pas perdre le ballon trop facilement. ça risque d’être un match aussi difficile que contre la Tunisie", a déclaré M. Gerets dans un entretien au quotidien "Le Parisien", publié vendredi.

Le Gabon a facilement battu le Niger (2-0) lors du premier match de ce groupe, tandis que le Maroc s’est incliné face à la Tunisie (2-1).

Sous pression après ce revers contre les Tunisiens, Gerets ne veut surtout pas entendre parler d’élimination. Pourtant en cas de deuxième défaite contre le Gabon vendredi soir, l’aventure s’achèverait prématurément pour le Onze national.

Gerets refuse d’avoir des doutes sur la qualité de ses joueurs, en assurant avoir "bon espoir" compte tenu de ce qu’il a vu à l’entraînement.

"La qualité d’un groupe, elle ne change pas d’un jour à l’autre. Sinon je me poserais des questions. Et je ne vais pas commencer à douter maintenant. ça serait illogique. Après bien sûr, je veux voir comment mes joueurs vont réagir mentalement. Mais ce que j’ai vu à l’entraînement me donne bon espoir. Ils ont tous faim", souligne-t-il.

Le sélectionneur national a admis être "tendu" avant le match contre le Gabon, pays hô te, alors que le groupe a zéro point. "C’est normal d’être tendu avant une telle rencontre. Et puis, c’est le tournoi le plus important de ma vie d’entraîneur. C’est le premier et j’espère pas le dernier", a-t-il affirmé.

Interrogé s’il faisait toujours de l’obtention du titre de cette CAN son objectif, il a relevé que "l’objectif a changé" mais "l’ambition reste la même".

"L’objectif a changé. Tout ce qu’on veut maintenant, c’est se qualifier pour le deuxième tour parce que si on ne se qualifie pas, on ne peut pas gagner la CAN. Mais au fond l’ambition reste la même car un sportif qui n’a pas l’ambition de gagner un prix, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas", souligne-t-il.

Dans d’autres propos rapportés par le journal sportif "L’Equipe", Gerets assure qu’il va "(se) casser la tête pour mettre le meilleur Onze sur le terrain" et promet "une petite surprise", dans la composition.

"Quand je vois notre entraînement d’aujourd’hui (jeudi, ndlr), je ne me pose pas de questions. Les gars se sont donné à fond pour gagner ce petit match, sans se faire de cadeaux", a-t-il dit, ajoutant: "je vais me casser la tête pour mettre le meilleur onze sur le terrain. Et il y aura peut-être une petite surprise".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite