Biden confirme nommer le général noir Lloyd Austin pour diriger le Pentagone

Le président élu des Etats-Unis Joe Biden a confirmé mardi son choix du général à la retraite Lloyd Austin pour diriger le ministère américain de la Défense. Il deviendra, s’il est confirmé par le Sénat, le premier chef afro-américain du Pentagone. 

Lloyd Austin, 67 ans, “est particulièrement qualifié pour affronter les défis et crises auxquels nous faisons face actuellement”, a écrit le démocrate dans un communiqué.

“Le général Austin partage ma conviction profonde que notre pays est plus fort lorsqu’il guide non seulement par l’exemple de notre pouvoir mais aussi par le pouvoir de notre exemple”, a ajouté Joe Biden.

“Personnalité brillante et respectée, figure pionnière de l’histoire de l’armée américaine, le ministre désigné Austin a pris sa retraire de l’armée en 2016 après plus de 40 ans de service dans la défense de l’Amérique”, souligne le communiqué.

Plusieurs médias américains avaient annoncé lundi soir que Joe Biden s’était finalement décidé pour ce général de l’armée de Terre à la retraite, qui a combattu en Irak et en Afghanistan avant de devenir le premier homme de couleur à diriger le commandement central de l’armée américaine (Centcom).

Joe Biden, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, avait travaillé avec lui notamment lorsque, en tant que vice-président, il avait supervisé la mise en oeuvre de la décision de Barack Obama de retirer 50.000 soldats américains d’Irak en 2011.

S’il est approuvé par le Sénat, l’ex-général sera le premier Afro-Américain à diriger la première armée du monde, au sein de laquelle la population noire est très représentée.

Mais sa confirmation n’est pas acquise: des élus du Congrès et des experts en sécurité nationale se sont prononcés contre sa nomination, notant que sa retraite datait de moins de 7 ans.

Le Congrès américain, qui tient au contrôle civil sur les militaires, a adopté une règlementation stipulant qu’un ancien militaire devait être à la retraite depuis plus de 7 ans pour devenir ministre de la Défense.

Comme ce délai ne serait pas respecté avec Lloyd Austin, les élus devraient lui accorder une dispense. Ils l’avaient fait en 2016 pour Jim Mattis, mais en protestant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite