Barack Obama veut un “transfert rapide” de Ratko Mladic à La Haye

Le président américain Barack Obama s’est prononcé pour un "transfert rapide" au Tribunal pénal international pour l’Ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye de l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, le général Ratko Mladic, dont l’arrestation a été annoncée jeudi par les autorités de Belgrade.

"J’applaudis le président (serbe, Boris) Tadic et le gouvernement de Serbie pour leurs efforts engagés à assurer l’arrestation de Mladic et sa traduction en justice", a souligné le président Obama dans un communiqué diffusé par la Maison Blanche, tout en affirmant vouloir un "transfert rapide" au TPIY de cet ancien chef de guerre serbe, responsable du massacre à l’été 1995 de 8.000 Bosniaques musulmans à Srebrenica, dans l’est de la Bosnie, et du siège de Sarajevo (1992-95).

"En ce jour important, nous nous réengageant à soutenir les efforts de réconciliation en cours dans les Balkans et à oeuvrer pour prévenir de futures atrocités", a encore souligné le chef de l’exécutif US, affirmant à cet égard que les auteurs de crimes contre l’humanité et de génocide "n’échapperont pas à la justice".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite