Attentat en Colombie: l’ELN veut des “garanties” pour sa délégation à Cuba

La guérilla de l’ELN a réclamé lundi, dans un entretien exclusif à l’AFP, des garanties du gouvernement de Colombie pour faire rentrer d’ici 15 jours sa délégation aux pourparlers de paix à Cuba, rompus après un attentat qui a fait 20 morts à Bogota.

"Nous espérons que le gouvernement donnera des garanties pour le retour" de cette délégation de dix hommes, a déclaré Pablo Beltran, chef négociateur de l’ELN, assurant que son groupe armé, qui a revendiqué l’attentat, n’a fait que répliquer à des "attaques" du gouvernement: "Personne ne peut nous demander de rester les bras croisés si on nous attaque".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite