Attaque à Orly: interpellation de deux individus soupçonnés d’avoir fourni une arme à l’assaillant

Deux individus ont été interpellés mardi dans le cadre de l’enquête sur l’agression de militaires de l’opération "Sentinelle", samedi dernier à l’aéroport parisien d’Orly, au cours de laquelle l’assaillant a été abattu.

Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans la fourniture d’une arme, un pistolet à grenailles, indique une source proche de l’enquête.

Les deux hommes, âgés de 30 et 43 ans, qui faisaient l’objet de mandats de recherche depuis dimanche, ont été identifiés par les enquêteurs, qui sont remontés jusqu’à eux grâce à l’exploitation de la téléphonie.

L’auteur de l’attaque à Orly, Ziyed Ben Belgacem, était en possession de cette arme lorsqu’il a attaqué des militaires avant d’être abattu. Quelques heures avant, il avait blessé un policier en tentant de s’enfuir lors d’un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse, en région parisienne.

Le plus jeune des deux hommes est soupçonné d’avoir remis l’arme à Ziyed Ben Belgacem, alors que l’autre est soupçonné d’avoir été présent lors de la remise.

D’après les premières éléments de l’enquête, aucun des deux hommes n’a de lien avec la mouvance islamiste radicale.

L’interrogatoire des deux suspects devrait permettre aux enquêteurs de mieux comprendre les motivations de Ziyed Ben Belgacem.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite